Orange veut devenir une banque mobile et un poids lourd des objets connectés

orange-richard

L’opérateur compte réaliser 1 milliard d’euros en 2018 dans ces deux activités de diversification. Il va lancer « une offre élargie de banque mobile » en France et en Espagne dans les mois qui viennent, avec des partenaires.

Orange ne veut plus se contenter de faire des expérimentations de paiement sans contact et du transfert d’argent par téléphone mobile dans les pays africains : le PDG Stéphane Richard a expliqué mardi que l’opérateur télécom a l’ambition de lancer « une offre élargie de banque mobile » d’ici à 2018 dans ses « trois grands marchés européens », la France et l’Espagne, en plus de la Roumanie où il vient de le faire.

En France, il a lancé de façon assez confidentielle, dans cinq villes, Caen, Lille Nice, Rennes et Strasbourg, Orange Cash avec Visa, une application mobile de paiement sans contact (technologie NFC) qui permet de transformer son smartphone en porte-monnaie électronique.

Décupler le chiffre d’affaires en banque mobile

Concrètement, l’opérateur a l’intention d’y réaliser quelque 400 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018, soit 10 fois plus qu’en 2014, dont la moitié en Europe, l’autre en Afrique. Actuellement, l’activité génère un peu moins de 50 millions d’euros quasi exclusivement en Afrique, où son service Orange Money compte 13 millions d’utilisateurs dans 13 pays : l’objectif est d’atteindre les 30 millions en 2018.
« Plus de 4,5 milliards d’euros ont été échangés via Orange Money l’an dernier, c’est l’équivalent de 20% du PIB du Mali » relève Marc Rennard, le directeur exécutif chargé des opérations en Afrique et au Moyen-Orient. « Orange Money permet de fidéliser les clients et d’augmenter de 2 euros l’ARPU », le revenu moyen par abonné.

Dans les pays africains, l’opérateur s’associe généralement à une banque ou obtient le statut d’émetteur de monnaie électronique (Mali, Côté d’Ivoire, Sénégal).

 

[Source]

No tags for this post.

5 thoughts on “Orange veut devenir une banque mobile et un poids lourd des objets connectés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter
Vous voulez être averti lorsque notre article est publié ? Entrez votre adresse e-mail et le nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
Nous respectons votre vie privée . Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées .
Ne manquez pas. Abonnez-vous aujourd'hui.
×
×
WordPress Popup Plugin