Orange confirme sa croissance en Afrique et au Moyen-Orient au premier semestre

5952387-8871586

Durant les six premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires d’Orange en Afrique et au Moyen-Orient a crû de +3,3 %, confirmant la place de cette région comme la plus dynamique du groupe. L’opérateur télécoms français a également bouclé quatre acquisitions en Afrique, représentant 12 millions de clients.
u premier semestre 2016, Orange a enregistré un chiffre d’affaires global de 20,079 milliards d’euros, soit une progression de +0,3 % par rapport à la même période l’an dernier, pour un résultat net de 3,32 milliards d’euros (+161 %) — une hausse exceptionnelle due principalement à la cession de sa participation dans l’opérateur britannique EE Limited.

Performances par région

L’opérateur télécoms français est en recul sur son marché domestique, qui représente la moitié de ses revenus (-1,2 % à 9,376 milliards d’euros), mais se rattrape, un peu, sur le reste du continent européen : +1,1 % à 5,128 milliards d’euros.

Sa plus belle performance durant les six premiers mois de l’année a été réalisée en Afrique et au Moyen-Orient, région dans laquelle Orange compte une vingtaine d’implantations et où ses ventes ont augmenté de +3,3 % à 2,516 milliards d’euros au premier semestre. C’est d’ailleurs dans cette zone qu’Orange a été le plus actif.

Le groupe français a finalisé depuis début le début de l’année l’acquisition de Cellcom au Liberia, de Tigo en RD Congo, et de deux filiales de l’indien Bharti Airtel au Burkina Faso et en Sierra-Leone, ainsi que la cession de Telkom Kenya au capital-investisseur panafricain Helios Investment Partners.

Un portefeuille de 12 millions de nouveaux clients

Les quatre acquisitions réalisées au premier semestre représentent un portefeuille de 12 millions de clients, qui devraient bientôt être consolidés dans les chiffres du groupe.

En attendant cette consolidation, Orange revendique 108,5 millions d’abonnés à la téléphonie mobile au 30 juin 2016 en Afrique et au Moyen-Orient, en baisse de -0,4 % à base comparable. L’opérateur explique ce recul par le renforcement de la vérification de l’identité des clients, qui a fortement affecté son portefeuille de clients « en République Démocratique du Congo, mais aussi au Maroc, au Cameroun et à Madagascar ».

L’opérateur se félicite des bons résultats enregistrés dans les services mobiles de données en Afrique et au Moyen-Orient (+42 % au premier trimestre et + 44 % au deuxième trimestre). Le service de paiement mobile Orange Money a vu son portefeuille de clients croître à 19 millions de clients au 30 juin 2016 (+ 36 % sur un an), grâce à de bonnes performances au Mali, en Côte d’Ivoire, en Égypte et en Guinée.

Pour affermir sa position sur le secteur des données mobiles, Orange a continué de renforcer ses infrastructures dans la région, avec le lancement commercial de son offre 4G au Botswana, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Liberia, au Maroc, à Maurice, au Sénégal et en Tunisie.

 

Sources:  Jeune Afrique

No tags for this post.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter
Vous voulez être averti lorsque notre article est publié ? Entrez votre adresse e-mail et le nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
Nous respectons votre vie privée . Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées .
Ne manquez pas. Abonnez-vous aujourd'hui.
×
×
WordPress Popup Plugin